Les membres des gouvernements des pays du bassin du Congo au coté de la COMIFAC et du REPALEAC pendant le congrès africain sur les aires protégées, à Kigali.

La question des aires protégées implique plusieurs acteurs à l’instar des gouvernements des pays du Bassin du Congo réunis au sein de la commission des forêts d’Afrique centrale (COMIFAC). C’est une dimension régionale de la conservation des forêts qui mobilise les pays du Bassin du Congo à s’impliquer dans les thématiques relatives à la conservation. Il était important que les membres des gouvernements de cet espace régional répondent présents à cette grande assise africaine sur les Aires protégées. On a pu remarquer la présence et la participation effective des Ministres en charge des forêts venus du Cameroun et de la République Congo dans la table ronde animée par la COMIFAC avec à sa tête Monsieur le Secrétaire Exécutif de cette institution, assistée des ses partenaires notamment le REPALEAC. Le REPALEAC peut se féliciter de son déploiement au niveau de la sous-région d’Afrique centrale et surtout de l’effectivité de l’opérationnalisation de son cadre stratégique 2018-2025. Les pays du Bassin du Congo sont fortement engagés des questions relatives à la conservation. Il est résolument indispensable de renforcer un dialogue entre les gouvernements et les peuples autochtones et communautés locales pour une conservation inclusive qui impulse un développement local intégré.

A lire absolument

Voir tous nos articles

Partager :

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn